Association des traducteurs, terminologues et interprètes du Manitoba
Devenir membreRépertoire des membresRéservé aux membres
Répertoire des membres
Qui nous sommes
Les professions langagières
Nos activités
Quoi de neuf?
Faire affaire avec un traducteur agréé
Devenir membre

Agrément sur dossier


Les notes suivantes ne s'appliquent qu'aux traducteurs. Nous examinerons les critères d'agrément des terminologues et des interprètes à une date ultérieure.


1. Traducteur titulaire d'un diplôme reconnu en traduction ou dans une matière qui s'y rapporte.

a) Remplir et transmettre à l'ATIM le formulaire de demande approprié, accompagné des droits exigibles.

Le candidat ou la candidate doit être recommandé(e) par écrit par deux membres agréés de l'ATIM ou d'une autre association membre du CTTIC, appartenant à la même catégorie professionnelle et étant agréés dans la même combinaison linguistique que le candidat ou la candidate.

b) Transmettre des copies des diplômes, des certificats et des relevés de notes, certifiés conformes, délivrés par une école de traduction reconnue (membre de l'ACÉT). (Les originaux seront retournés au candidat ou à la candidate. Les documents soumis doivent être en français ou en anglais ou, s'ils sont traduits, doivent être certifiés exacts.)

c) Avoir l'équivalent de deux ans d'expérience à temps plein dans le domaine de la traduction.

Soumettre les documents suivants :

• curriculum vitae (avec trois références autres que les parrains);

• confirmations de la durée d'emploi par des employeurs ou des clients;

• 10 exemples de travaux de traduction (minimum de 500 mots chacun) plus copies des textes de départ;

• preuves et témoignages de clients et d'employeurs qui montrent que le candidat ou la candidate est bel et bien l'auteur(e) des traductions;

• autres documents à l'appui de la demande.


d) Les équivalences suivantes ont été retenues aux fins du calcul de l'expérience professionnelle.

Équivalent de deux années d'expérience à temps plein :

- emploi régulier pendant deux ans — 112 500 mots/année (langues officielles), 80 000 mots/année (espagnol), 25 000 mots/année (autres langues)

- emploi à temps partiel pendant cinq ans — 50 000 mots/année (langues officielles), 32 000 mots/année (espagnol), 10 000 mots/année (autres langues), en moyenne.


e) Réussir l'examen portant sur le Code de déontologie uniformisé du CTTIC.

 

2. Traducteur non titulaire d'un diplôme reconnu en traduction ou dans une matière qui s'y rapporte.

a) Remplir et transmettre à l'ATIM le formulaire de demande approprié, accompagné des droits exigibles.

Le candidat ou la candidate doit être recommandé(e) par écrit par deux membres agréés de l'ATIM ou d'une autre association membre du CTTIC, appartenant à la même catégorie professionnelle et étant agréés dans la même combinaison linguistique que le candidat ou la candidate.

b) Transmettre des copies des diplômes, des certificats et des relevés de notes, certifiés conformes, délivrés par un établissement reconnu. (Les originaux seront retournés au candidat ou à la candidate. Les documents soumis doivent être en français ou en anglais ou, s'ils sont traduits, doivent être certifiés exacts.)

c) Avoir l'équivalent de cinq ans d'expérience à temps plein dans le domaine de la traduction.

Soumettre les documents suivants :

• curriculum vitae (avec trois références autres que les parrains);

• confirmations de la durée d'emploi par des employeurs ou des clients;

• 10 exemples de travaux de traduction (minimum de 500 mots chacun) plus copies des textes de départ;

• preuves et témoignages de clients et d'employeurs qui montrent que le candidat ou la candidate est bel et bien l'auteur(e) des traductions;

• autres documents à l'appui de la demande.

 

d) Les équivalences suivantes ont été retenues aux fins du calcul de l'expérience professionnelle.

Équivalent de cinq années d'expérience à temps plein :

- emploi régulier pendant cinq ans — 112 500 mots/année (langues officielles), 80 000 mots/année (espagnol), 25 000 mots/année (autres langues)

- emploi à temps partiel pendant dix ans — 50 000 mots/année (langues officielles), 32 000 mots/année (espagnol), 10 000 mots/année (autres langues), en moyenne.

e) Réussir l'examen portant sur le Code de déontologie uniformisé du CTTIC.

 


Droits exigibles

Les droits exigibles sont équivalents à ceux de l'examen d'agrément écrit pour les dossiers en langues officielles. Pour les autres dossiers, les droits sont établis en fonction du coût réel de l'évaluation.


 

Étude du dossier

Après réception du dossier, le conseil de l'ATIM nomme un comité d'évaluation de trois personnes chargées de l'évaluation des dossiers.

Les membres du comité ne reçoivent pas d'honoraires, mais les frais afférents à l'évaluation sont remboursés.

Le comité se réunit au moins deux fois pour évaluer un dossier.

À la première réunion, les membres du comité reçoivent le dossier, vérifient tous les éléments administratifs et se partagent les exemples de travaux à analyser. Ils font parvenir au candidat ou à la candidate l'examen sur le Code de déontologie.

À leur deuxième réunion, les membres du comité discutent des exemples de travaux et prennent la décision de recommander ou non l'agrément du candidat ou de la candidate au conseil de l'ATIM.

Le processus devrait s'étendre sur une période maximale de trois mois pour les dossiers en langues officielles. Pour les autres dossiers, la période d'évaluation dépend de la disponibilité des évaluateurs.

Le candidat ou la candidate peut interjeter appel de la décision du comité auprès d'un nouveau comité de trois personnes nommées par le conseil de l'ATIM.

Les droits d'appel sont établis à 80 $ pour les dossiers en langues officielles. Pour les autres dossiers, les droits sont établis en fonction du coût réel de l'évaluation.

 

Formule d'inscription : cliquez ici. (document PDF)

 

     

     ©2009 Association des traducteurs, terminologues et interprètes du Manitoba